IMG_8860

Trek vers le camp de base des Annapurnas (ABC)

L’ Annapurna est le 10eme massif montagneux le plus haut au monde. Quoique un peu difficile, il traverse des paysages somptueux qui valent le détour. Bien que n’étant pas une sportive accomplie, j’ai réussi à le faire en 8 jours au lieu de 10. Le tout est de le faire à son rythme, de respecter le temps de parcours des différentes étapes afin de ne pas succomber au mal aigu des montagnes et surtout de bien s’hydrater.

N’avez-vous jamais voulu faire un des treks les plus mythiques au monde ? Et tout cela sans guide ni porteur ? C’est possible et nous allons vous expliquer comment !

Voici les étapes en images jour par jour :

Carte simplifiée, trek des Annapurnas, Népal

 

Jour 1 : Nayapul – Tikkhedunga

L’étape est assez facile. Elle se fait en moins de 3h30. Les paysages sont très verdoyants avec des terrassements.

Les enfants du village de Birethanti connaissent bien les touristes et se pressent pour être pris en photos.

Nayapul – Nepal
Enfants sur le trek des Annapurnas, Népal
Enfants sur le trek des Annapurnas, Népal

 

Jour 2 : Tikkhedunga – Ghorepani (2750m)

La partie la plus dure de la journée : de Tikkhedunga à Ulleri à cause de ses escaliers tout au long de l’ascension…

Après Ulleri, le paysage n’est plus que jungle, chutes d’eau et rhododendrons !

Egllise locale d’Ulleri – Nepal

On croise sur le chemin beaucoup de porteurs. Malheureusement, certains tours opérateurs profitent d’eux et ne pas les payent équitablement. Le tarif légal d’un porteur est de 300 à 500 roupies/jour.  On est choqué de les voir porter des charges de plus de 30kg !

Cascade sur la route de Ghorepani – Nepal

Arrivée à Ghorepani après une étape de 6h de trek

Porteurs au milieu des rhododendrons – Nepal
Ghorepani – Nepal

Jour 3: Ghorepani – Poon Hill (3210m) – Tadapani (2000m)

Le réveil sonne à 4h du matin afin d’aller voir le lever du soleil à Poon Hill, point de vue sur les Annapurnas.

Après, s’enchaine une longue descente sur 1000m et une remontée vers Tadapani. Etape de 6h.

Poon Hill – Nepal
Sur la route de Tadapani – Nepal

Jour 4 : Tadapani – Chommrong – Sinuwa (2340m)

Etape de 4h entre Tadapani et Chommrong.

Puis étape difficile de 2h jusqu’à Sinuwa avec descentes et remontées d’escaliers… Mais chambre agréable à l’arrivée dans une charmante Tea house tibétaine.

Village de Chommrong – Nepal

Et superbe vue sur les montagnes environnantes!

Tea House ou lodge dans le village de Sinuwa – Nepal
Vue sur les montagnes – Nepal

Jour 5 : Sinuwa – Deurali (3230m)

Étape de 8h. De somptueuses cascades se profilent sur la route.

Et les premières neiges sont au rendez-vous !

Cascades sur la route de Deurali – Nepal
Deurali – Nepal

Jour 6 : Deurali – Annapurna Base Camp (ABC)

5h de trek magique pour aller de Deurali (3230m) à ABC (4130m) en passant par Machhapuchhre Base camp (MBC) soit un peu moins de 1000m de montée !

Camp de base des Annapurnas – Nepal

Jour 7 : ABC – Sinuwa

Restez une matinée au camp de base afin de profiter du décor incroyable !

Vous y trouverez une vue indescriptible à 360° sur les Annapurnas et des stupas pour confier l’âme des guides et porteurs décédés depuis la découverte des Annapurnas, en1950.

ABC – Nepal

Puis descente vers Sinuwa tout en cascades.

IMG_8798
Stupa boudhiste au camp de base – Nepal

La pluie peut vous surprendre de temps en temps mais une surprise vous attend au final.

IMG_8886
Cascade sur le retour vers Deurali – Nepal
IMG_8896
Arc-en-ciel sur la route de Sinuwa – Nepal

Jour 8 : Sinuwa – Chyumi

Etape de 6-7h de descentes et remontées. Un arrêt est possible aux sources d’eau chaude de Jhinu pour s’y détendre après 8 jours de trek.

A Chyumi, des jeeps pour retourner à Pokhara sont à disposition pour 500 roupies.

IMG_8902
Jhinhu hot springs – Nepal

Le bilan sur ses 8 jours de treks : une grande envie de se surpasser tous les jours surtout quand je n’en pouvais plus en fin de journée, une consommation flagrante de pansements anti-ampoules et des courbatures dans les jambes. Mais surtout des paysages incroyables, des rencontres enrichissantes, et un exploit personnel !

Quelques conseils avant de partir :

Il vous faut tout d’abord obtenir un permis (TIMS) au Nepal Tourism board de Kathmandu. Il vous faudra juste une copie de votre passeport, 3 photos d’identité et l’équivalent de 20$ en Roupies Népalaises.

ll n’est pas nécessaire de prendre guide et porteurs. Vous ne risque pas de vous perdre puisqu’il n’y a qu’un seul chemin.

Si vous passez par une agence, vous en aurez pour un minimum de 1000€. Si vous le faites par vous-même, vous en aurez pour environ pour 16000 Roupies soit 120€.

En détail :

- La nuit en Tea house ou refuge n’est pas cher : 200 roupies la nuit soit 1,50€.

- Plus vous êtes en altitude, plus la nourriture sera cher et c’est bien normal car les provisions sont acheminées par des porteurs ! Le plat typique népalais est le dal bhat (soupe de lentille, curry de légumes, patates et riz) que vous payerez de 150 roupies (moins de 1,50€) à 600 roupies (4,50€) au sommet. Je vous conseille vivement ce plat car il est le moins cher, le plus nourrissant et c’est à volonté !

- Les douches chaudes sont payantes à hauteur de 100 roupies (moins de 1€).

- Vous pouvez recharger vos appareils électroniques pour 100 roupies de l’heure.

En ce qui concerne la composition de votre sac à dos, vous pourrez acheter tout votre équipement à Pokhara à un prix minime : sac de couchage, polaire, serviette, casquette, gourde, bâtons de trekking, crème solaire, barres énergétiques …

9 réflexions sur “Trek vers le camp de base des Annapurnas (ABC)”

  1. Un trek que je ne suis pas prêt d’oublier non plus. J’y suis allé en novembre 2009. J’avais hésité jusqu’au dernier moment entre faire ou ne pas faire un trek durant ce voyage et lequel faire. J’adore la montagne et la rando, mais j’avais un problème musculaire étrange à cette époque, bref … J’hésitais également entre y aller seul ou prendre un guide. Le guide n’est en effet en rien nécessaire pour trouver la route, mais en arrivé à Pokhara, un guide m’a abordé, il parlait un bon anglais et m’a fait très bonne impression. Du coup, je suis parti avec lui, pas de porteur, mon sac n’était pas bien lourd, donc je pouvais le porter sans problème. Je ne l’ai vraiment pas regretté. Il était adorable et fut vraiment une très bonne compagnie durant ces 8 jours. Certes, c’est un coût supplémentaire, 120 $ à raison de 15 $ par jour, mais c’est de l’argent assez bien "investi" pour quelqu’un qui en a besoin. J’ai d’ailleurs gardé contact avec lui depuis.
    Je vois que je ne suis pas le seul à me rappeler des escaliers Chommrong-Sinuwa. C’est surtout au retour que je les ai trouvé un peu … raides !
    Ça me fait penser d’ailleurs que je n’ai toujours pas fait mes galeries photo pour le Népal …

    J'aime

    1. Oui ses marches m’ont épuisées et cassées les genoux aussi bien à l’aller qu’au retour… Bien sure si tu as l’argent et que le guide à l’air sérieux il ne faut pas hésiter pour les aider et participer au développement local !

      Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup ! On est très heureuse de cet award mais surtout que vous venez de nous découvrir et nous rejoindre ! On s’occupe de continuer la chaîne ;-)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s